Bienvenue à l'Association des Propriétaires et Amis du Lac Connelly inc. (APALC)
M.A.J. 2018-08-01
Par la municipalité de St-Hippolyte «-» Vidange
Vidange périodique des installations sanitaires
Malgré toutes les communications avec la population, celle-ci demeure ignare des contraintes de la loi et des obligations auxquelles elle doit se soumettre ainsi que des démarches à effectuer.

Dans la foulée de la problématique des bassins versants et de la pollution des lacs par le phosphore et l'azote, la municipalité implante en 2004, l'obligation pour le citoyen de confirmer la vidange périodique de son installation sanitaire.

Pour des raisons que nous découvrirons plus tard, un petit nombre de citoyens ne produiront pas les preuves requises. Cette réticence provenait de plusieurs situations existantes. L'introduction simultanée de l'inspection des installations sanitaires va permettre d'en révéler plusieurs.

La municipalité a alors étudié ce qui s'effectuait ailleurs dans la province de Québec ainsi que les résultats de ces démarches. S'en suivi la mise en place en 2009 de la vidange périodique obligatoire des installations sanitaires gérée par la municipalité.

Le territoire de la municipalité a été divisée en deux secteurs à être vidangées en alternance, donc une fois à tous les deux ans. De plus, à cause du volume et des économies d'échelle et de transport, le tarif de chaque vidange fut négocié à un prix inférieur au marché. De plus, le coût de la première vidange est appliquée au compte de taxes, permettant l'étalement du paiement.

Le service de vidange est accompagné d'un inspecteur municipal. Ceci permet d'assurer un travail efficace de l'entrepreneur et d'effectuer une inspection des installations de façon plus minutieuse. Cela permet également de déceler des problèmes potentiels et d'en aviser le citoyen ou même de découvrir des déficiences.

Le règlement sur les installations sanitaires des résidences isolées est un règlement mis en place par le Gouvernement du Québec, remplaçant ainsi un règlement remontant à 1944.

À compter de 1981, afin de rejoindre la population générale, la responsabilité de l'application du règlement, qui était communément nommé le Q2R8, est dévolue aux municipalités. Avec cette démarche, les municipalités devenaient responsables de la gestion de l'implantation des nouvelles installations sanitaires et de la vérification de la vidange périodique de toutes celles existantes sur son territoire.