Réticence à l'obligation de confirmer la vidange des installations sanitaires

Avant que les règlements sur l'environnement soient mis en place, la disposition des eaux et boues usées d'installations sanitaires n'étaient pas soumises à un contrôle strict comme elle l'est aujourd'hui.

- Plusieurs vidangeurs étaient rémunérés "au noir" (sans facturation);
- La destination des eaux et boues usées étaient inconnues (souvent vidangées dans la nature, sans contrôle);
- Pour vidanger une installation, encore fallait-il la trouver, si elle existait.

Comme nous l'avons vu dans le dossier d'inspection, des déficiences risquaient d'être découvertes.