"À l’automne 2009 et 2010, nous avons réalisé des inventaires hebdomadaires dans 10 lacs des Laurentides (Écho*, Bellevue, Descôteaux, Duquette, Pineault, L’Achigan, Aubrisson, Bleu, Connelly et Maillé) pour déterminer l’importance de ces lieux comme dortoirs pour les goélands. Le seul lac ayant été utilisé de façon régulière par les goélands est le lac Connelly où un maximum de 3,000 oiseaux a été observé à une occasion en 2009 et 1,500 en octobre 2010*. Cette utilisation limitée des lacs des Laurentides par les goélands par rapport aux nombres plus élevés rapportés avant le début de notre projet est peut-être reliée à la réduction de l’utilisation du LET de Ste-Sophie et à l’abandon de la colonie de l’Île de la Couvée et à l’effarouchement effectué sur certains lacs**. Nous n’avons donc pas effectué de caractérisation bactériologique***."
Extrait de l'étude de l'UQAM sur les goléands.
*Lac avec trop d'îles pour accueillir les oiseaux

En rouge, lacs trop petits pour accueillir les oiseaux

** n.d.l.r. À St-Hippolyte, seuls les lacs de l'Achigan et Connelly sont propices à accueillir les goélands provenant du LES de
Ste-Sophie et ceux-ci étaient effarouchés du lac de l'Achigan.

***n.d.l.r. Sur le lac Connelly.