Bienvenue à l'Association des Propriétaires et Amis du Lac Connelly inc. (APALC)
M.A.J. 2018-08-01
Reboisement des rives «-» Comment Planter
• Où planter?
• Faut-il planter des arbres?
• Comment aménager l'accès au lac?
• Comment planter?
Où planter?
On plante les premiers arbustes, le myrique baumier et le saule, en particulier, juste au-dessus de la ligne des hautes eaux et sur plusieurs rangées tout en tenant compte du fait que les racines de ces plants exigent un milieu relativement humide. Il est donc très important de s'assurer qu'ils ne souffriront pas de sécheresse. L'expérience des premières années de plantation indiquera précisément où il faut s'arrêter.
On plante les premiers arbustes, le myrique baumier et le saule, en particulier, juste au-dessus de la ligne des hautes eaux et sur plusieurs rangées tout en tenant compte du fait que les racines de ces plants exigent un milieu relativement humide. Il est donc très important de s'assurer qu'ils ne souffriront pas de sécheresse. L'expérience des premières années de plantation indiquera précisément où il faut s'arrêter.

Il est important de rappeler qu'un lac est en équilibre et que les arbustes qui se sont implantés naturellement, en bordure, sont toujours situés à l'extrême limite de l'endroit où ils peuvent survivre.
Si les eaux sont basses au moment de la plantation, il est important de déterminer avec le plus de précision possible l'emplacement de la ligne naturelle des hautes eaux pour éviter de planter trop bas sur la plage dégagée. Les arbustes plantés plus bas que la ligne naturelle des eaux seraient tous condamnés à mourir car ils ne pourraient pas supporter les longues périodes de crues ou les niveaux d'eau élevés des années pluvieuses.

En résumé, il faut calquer la nature. Quelques jours avant la plantation, il est recommandé de visiter les endroits encore naturels du lac. On y trouvera les mêmes arbustes que ceux qui doivent être plantés. En observant comment ils se sont implantés, à quelle hauteur, à quelle distance, etc., on doublera ses chances d'assurer le plein succès des plantations.
 
Faut-il planter des arbres?
Le programme de régénération des rives met d'abord l'accent sur les arbustes à cause de leurs capacités racinaires. En effet, la multiplication des racines permet une plus grande surface d'absortion et un réseau plus dense pour la retention des sols.

Les arbres ne sont pas exclus, loin de là! Ils sont essentiels si l'on veut vraiment donner aux rives leur caractère naturel.

La façon la plus facile d'ajouter des arbres à la végétation herbacée et arbustive déjà en place est de laisser la nature suivre son cours. Lentement, avec les années, des arbres s'implanteront naturellement à travers la végétation et rétabliront d'eux-mêmes la strate arborescente. Et comme la nature fait bien les choses, elle choisira elle-même les espèces les mieux adaptés pour votre rive.

Mais il se peut que vous vouliez des résultats plus rapides. Il faudra alors vous procurer des arbres dans une pépinière commerciale de votre entourage.

Quelle espèce planter ? Et en quel nombre ? Le nombre d'arbre dépend de la largeur de votre rive, de sa profondeur et de la densité recherchée. La règle de base est de conserver une distance minimale de 5 mètres entre chaque arbre, dans tous les sens. Quant aux espèces, nous limitons nos recommandations à six. Il s'agit du frêne de Pennsylvanie, du cerisier de Virginie, de l'érable argenté, du peuplier à feuilles deltoïdes, du thuya occidental et du sumac vinaigrier.
Comment aménager l'accès au lac?
En renaturalisant sa rive, il faut conserver une ouverture qui permettra de profiter des beautés du lac et d'y avoir facilement accès. Lorsque la pente est inférieure à 30 pour cent, une seule ouverture d'une largeur maximale de 5 mètres peut être conservée sur la pleine profondeur de la rive. Il est préférable que l'ouverture fasse un angle horizontal de 60 pour cent avec la ligne du rivage. Le sol doit être stabilisé par des plantes herbacées.

Lorsque la pente est supérieure à 30 pour cent, la rive est plus sensible à l'érosion. On doit donc renaturaliser la rive sur la pleine largeur du terrain, en plantant des arbustes qu'on laissera pousser jusqu'à maturité. Quant à l'accès, on pourra aménager un sentier qui respecte la topographie ou construire un escalier mais de façon à ne pas créer de problèmes d'érosion ou détruire le tapis végétal.
Comment planter?
Les plants sont livrés en pots. Pour les planter, on n'a qu'à tirer sur la tige pour dégager du pot les racines et la terre qui les entoure. Nul besoin d'engrais ni de terre d'emprunt.

La plantation est simple. On creuse dans le sol un trou suffisamment large et profond pour y loger confortablement les racines. On remplit ensuite le trou avec la terre et l'on tasse le sol avec les pieds de façon à former une cuvette. On arrose immédiatement.

Il est important de bien fouler le sol afin que l'air ne puisse atteindre les racines et entraîner la mort du plant par déshydratation.

Dans tous les cas, les arbustes sont plantés par groupes, en mettant les plants côte à côte ou en quiconce.

La période idéale pour la plantation est le printemps. Il est important de donner aux plants suffisamment de temps pour développer un système de racines qui les protégera contre les crues et les glaces du printemps suivant. La culture en pots toutefois nous permet d'étendre cette période jusqu'à la fin de juin. Les arbustes plantés durant le mois de juin doivent recevoir plus de soins que ceux plantés au printemps. Il faut les arroser fréquemment et très abondamment!