Bienvenue à l'Association des Propriétaires et Amis du Lac Connelly inc. (APALC)
M.A.J. 2018-08-01
Reboisement des rives «-» Rien dans les 10 mètres
« Rien » dans les 10 mètres

Dix (10) mètres* de terrain à l'intérieur, à partir de la ligne des hautes eaux, constitue la rive d'un cours d'eau ou d'un lac.

Dans ce 10 mètres, on :

   - ne construit RIEN
    - n'aménage RIEN
    - ne modifie RIEN
    - ne coupe RIEN


De plus, les premiers 5 mètres près de la rive se trouve la bande de protection riveraine, zone de non-intervention.

Tout ceci est intégré à la règlementation municipale. Il est préférable de consulter votre association ou le service de l'urbanisme de la municipalité, plutôt que de se retrouver hors la loi avec toutes les conséquences que cela peut comporter, comme l'obligation d'apporter des correctifs pour rétablir la situation.

Solution alternative

Vous pourriez cependant planter, dans ce 10 mètres et surtout dans la bande de 5 mètres de protection riveraine, les arbustes et plantes recommandées par le projet de renaturalisation des rives. En plus d'embellir votre propriété, ça va aider votre lac.

Vos voisins seront peut-être tentés de faire comme vous, mais dans le bon sens cette fois !

Accès à l'eau : 5 mètres seulement, sans coupe à blanc !

Lorsque la pente de la rive est inférieure à 30 %, il est permis de pratiquer une ouverture de 5 mètres de largeur à l'intérieur de la rive pour avoir accès au plan d'eau. Toutefois, en pratiquant un tracé perpendiculaire au plan d'eau, on crée en même temps un chemin préférentiel pour les eaux de ruissellement. À moyen terme, la concentration de l'écoulement à un endroit localisé provoque le ravinement et l'érosion du talus; le phénomène s'accentue avec l'augmentation de la pente.

Pour éviter ces problèmes d'érosion, le sentier qui conduit à l'accès doit former un angle horizontal maximal de 60 degrés avec la ligne du rivage. Au bord du plan d'eau, l'accès proprement dit doit être aménagé perpendiculairement à la ligne de rivage afin de minimiser l'enlèvement de la végétation ligneuse. Il est important aussi de ne pas mettre ou laisser le sol à nu dans l'emprise de l'ouverture dans ce 5 mètres; il faut donc conserver la végétation herbacée ou, si nécessaire, ensemencer la surface du talus.

Par ailleurs, on ne doit pas confondre l'ouverture pour l'accès à l'eau avec «une rampe d'accès». En effet, bien que cette ouverture de 5 mètres puisse être utilisée sporadiquement pour mettre ou sortir de l'eau une embarcation légère, elle ne doit pas être aménagée comme une voie carrossable ou un débarcadère. Les grosses embarcations et les bateaux qui nécessitent une rampe d'accès devraient toujours être mis à l'eau à partir d'un site aménagé à cette fin.

Pente supérieure à 30 %

Il n'est pas permis de pratiquer une ouverture de 5 mètres de largeur à l'intérieur de la rive lorsque la pente est supérieure à 30 %. On peut cependant percer une fenêtre de 5 mètres de largeur à travers l'écran de végétation au sommet de la pente. Pour créer une telle fenêtre, il suffit d'émonder les arbres qui sont situés dans le haut du talus. Il est important de laisser en place les arbustes et les arbres, surtout ceux qui sont situés sur la surface de la pente.

Lorsque la pente est supérieure à 30 %, l'accès au plan d'eau peut être réalisé au moyen d'un sentier sous forme de tracé sinueux plutôt qu'une ligne droite, aménagé de biais avec la ligne de rivage, ou d'un escalier surelevé. Consultez les services municipaux à cet effet. Ils sont là pour vous aider.

* peut être de 15 mètres, selon la pente du terrain, i.e. entre 32,8 et 49,21 pieds.